Entrainement au circuit Dijon Prénois 3

Post 60 of 71

 

Mercredi 2 Juin 2010

Gaz et moi même partont pour le circuit de Dijon Prénois ou nous attends notre roulage avant course. Nous sommes donc super heureux de nous rendre la bas avec l’ambiance que l’on connais et pouvoir faire notre entrainement / course dans la foulée. On récupére donc la clé du box et nous sommes invité par Pipo (Fred) à boire un coup (merci à lui). On passe la soirée a discuter dehors malgres un froid de canard due a l’humidité et au vent puis dodo bien a l’abris dans le box.

 

Jeudi 3 Juin 2010

Jeudi reveil de bonne heure, on est les premiers a rouler, pour la première fois je vais être dans le groupe intermédiaire, le vent souffle pas mal mais le soleil commence a sortir. Comme lors du roulage 15 jours avant je suis bien, ma machine est pilotable malgrès le cote un peu rigide que je lui reproche à la remise sur l’angle. J’améliore mes temps petit à petit tout en essayant d’accrocher des plus rapides que moi. Le dabe me doublera d’ailleurs pour me montrer les trajectoires que je ne prend pas bien. Puis j’essaye de le tenir. Entre deux sessions je demande à Alain de me régler un peu la machine pour me la rendre plus souple pour le remise sur l’angle. Son cote rigide je le ressent le plus sur le « S » après la ligne des stands avant la déscente. J’essaye donc la moto réglée par Alain, je la sent un peu mieux et je me fatigue moins, mes chronos continuent à descendre.

L’après midi je me fixe donc de tomber dans les 1’35, je n’en suis vraiment pas loin et je ne m’attendais pas à être si proche de mon objectif, malgrès que je progresse lentement. A plusieurs reprises j’accroche Gaz, dans les lignes droites il me met toujours un trou mais j’arrive à le rattraper en courbe. Vu qu’il à des soucis de réglages avec son R1 à cause des slicks (je suis également en slick) il restera dans le dernière session derrière moi, jusqu’a ce qu’il n’arrive plus à me suivre. Il decide donc de rentrer et moi continue mon tour … hélas je ne le finirais pas … j’arrive dans le virage de la parabolique, je déhanche, je plonge … et la une moto arrive à l’intérieur, je n’ai même pas le temps de m’écarter … la moto me percute (son carenage touche mon frein avant) la chute fut violente, ma tête ricoche plusieures fois sur le sol, je glisse sur plusieurs metres. Une fois que ma chute est finie, mon premier réflèxe est de me lever pour aller voir ma machine. Impossible, ma tête à tellement tapée le sol que je n’arrive plus à me relever et elle ne tiens même plus toute seule … O.o je n’arrive même plus à me repérer dans l’espace, je ne sais pas si je suis sur la piste sur la trajectoire des autres pilotes ou pas. J’entends les motos passer, j’en deduis que je ne suis pas sur leur trajectoire. Vu que je n’arrive pas à me lever je decide d’attendre les secours, j’ai deja très mal à ma cuisse (j’ai amortie la moto avec ma cuisse au niveau du reservoir) et mon coude (je me suis amortie comme je pouvais :s )… A ce moment la, je sais deja que pour ma course des Rookies du week end, c’est mort, vu la douleur je ne me fais pas de films. Je rassemble mes dernières forces pour essayer de bouger ma tête et voir ou est mon R6 … la à 1 metres de moi je le vois … et la mon coeur se serre, je commence à sentir les larmes me monter, bien que j’ai l’impression quelle n’est pas grand chose, j’ai mal au coeur pour elle. Les secours m’emenent donc à l’infirmerie. Ou ils découvrent mon coude, il parait cassé. Pour le reste je vais devoir aller aux urgences. Puis l’ambulance me conduit aux urgence en compagnie de Gaz aussi affolé que je l’ai vu à l’infirmerie. Je fais la connaissance aux urgences de Jean-Marc, qui lui aussi c’est fait percuté par un autre pilote. Il souffre largement plus que moi. Je vais parler avec lui entre 2 radios. Je vais rester près de 5 heures aux urgences pour qu’on me dise qu’ils ne savent pas ce que j’ai … O.o Ils me mettent le bras dans une écharpe et je peux retourner au circuit. Je finirais donc ma journée entre amertume, peine et colère. Jusqu’a ce que je rencontre la personne qui m’a fait tomber. Il s’agit de MANNECHEZ Geoffrey #99, qui s’excusera à plusieurs reprises de m’avoir percuté. C’est rare les personnes qui s’excusent dans ce milieu. Quand je pense à mon compatriote des urgences, lui, il attends toujours que celui qui l’a poussé vienne s’excuser.

Un grand merci à toutes les personnes qui sont venu prendre de mes nouvelles, un grand merci au dabe et toute son équipe, à Emmanuel et toute son équipe, à Pipo et son pote, à tous les LMF présent, à Zonufle et son pote, à Geoffrey (malgrès l’accident) et Jérome (merci pour l’arnica) 😉 à Fabien (Xtrem), à mon ami des urgences Jean-Marc et son pote et à tous ceux que j’oublie au passage. Et un merci tout spécialement à GazZzM@n qui a passé 5 heures à s’inquiéter aux urgences.

5 commentaires :

lololechef29 juin 2010 at 20 h 45 minRépondre

ca as ete une sacree journee elle avait bien commencez pourtant
je voit que les urgences ces toujour aussi pourris
le carenage de la moto as quand meme morfle
merci as gazz et au autre personne qui t on aidez
tres bon compte rendu tres bien fait

ahes198530 juin 2010 at 16 h 41 minRépondre

j’ai lu tout le compte rendu, on a l’impression de passer la journée avec toi et c’est vraiment agréable !

j’aurais préféré qu’elle se finisse autrement, mais c’est du passé et nous ne voyons qu’un avenir radieux pour toi !

christo1330 juin 2010 at 19 h 04 minRépondre

salut ,triste journée ,enfin bref ,espérons que ton coude aille mieux depuis et que tu récupère entierement ,a+

mlleflo30 juin 2010 at 19 h 08 minRépondre

j’espère que ça se terminera mieux la prochaine fois
comme on dit chez moi m_ _ _ _ _ pour vendredi
bisou

cousinebis11 juillet 2010 at 23 h 33 minRépondre

Celui là j’aime moins … Mais parce qu’il rappelle des mauvais souvenirs !! grrr 🙁

Menu