Entre réglages et désillusions

Post 2 of 65

Jeudi 27 Avril 2017 :

Départ pour le circuit de Misano ou le choix est fait pour cette fois, de ne pas passer par la Suisse, du coup ce sera un détour de 200 km en plus. 🙂 LOL tellement pressée d’être sur la piste que je me rajoute des bornes 😛

Mon intuition négative se révélera fondé lors du week-end …

On arrive à environ 19h, le temps pour moi de filer aux inscriptions ou je vais apprendre qu’il n’y a pas 4 mais 5 groupes de pilotes … hoooo bordel le monde. Je prends donc la décision de me mettre dans le 4 (le 5 étant les plus rapide). J’espère être avec cette stratégie « tirée » par les pilotes les plus rapide pour approcher mon chrono de référence de 2015 : 1’51

Vendredi 28 Avril 2017 :

Début de cette première journée ou je redécouvre Misano, depuis 2 ans que je ne l’avais pas vu bé c’est toujours le même ! cool 😛 Ce qui me frappe le plus direct dans cette première journée c’est le rythme qui est imposé par les pilotes ! Bordel, 80 % d’Italiens qui viennent rouler la tous les week-end va falloir vraiment s’accrocher. En plus des appréhensions de la chute encore bien présente, je vois déjà que ce sera compliqué.

Le pire étant que je démarre cette première demi journée avec la même sensation que j’avais à Cartagène pour la première course. J’ai vraiment le haut du corps verrouillé, je ne comprends pas trop car je suis verrouillée dans les virages à droite (je peux le comprendre vu ma lourde chute à droite en 2016 qui a signé la fin de saison prématurément), par contre je ne comprends pas pourquoi je suis aussi verrouillée à gauche …

J’essaie de me remettre en question à travailler le haut du corps, que ce soit à gauche et à droite, mais j’ai l’impression de faire un effort surhumain pour arriver à plier les bras … purée il y a vraiment un truc pas net la … je ne comprends vraiment pas … 🙁

En attendant les autres progressent rapidement et moi … bé progression mode tortue. Je commence vraiment à m’inquiéter.

Début de la seconde demi journée, ou pour la première fois sur le Rehm, il y a une qualif le premier jour ! Purée c’est bien ma veine. 🙁

J’ai une session libre avant d’attaquer la qualif et je me retrouve dans la même situation que le matin : essayer de comprendre cette désagréable impression que j’ai, impossible de faire des choses potable en courbe. C’est vraiment à s’arracher les cheveux et je commence sérieusement à m’impatienter de ne pas comprendre.

L’heure de la qualif arrive, je me dit que je vais vraiment en ch*** … :'( et ce sera le cas … je me qualifie en 2’02″256 mon plus médiocre chrono depuis des lustres et à 11 secondes de mon meilleur chrono de 2015 : quel mer***

Après de grandes négociations avec mon mécano à retourner le souci dans tous les sens on prends la décision de remettre les demi guidon d’origine. En effet suite à la réparation après ma chute j’ai eu l’idée d’investir dans pleins de nouvelles pièces et en particulier dans des demi guidon plus long, ce qui donne l’impression d’être en street surtout vu la longueur de mes bras.

Je vais donc reprendre la dernière session de la journée avec mes vieux demi guidon que j’avais lors de ma chute en 2016. Direct premier tour j’améliore de 3 secondes (soit 1’59) par rapport aux qualifs. Haaaa bé voila il y a du mieux ! 🙂 Cela reste insuffisant à mon gout mais au moins j’ai le mérite de me sentir un peu mieux au niveau du haut du corps, j’arrive à plier les bras. Bon il me reste du boulot pour les virages à droite (j’ai jamais été fan des virages à droite et encore moins depuis ma chute), mais pour les virages à gauche je sent une différence. Bon on travaille dans le bon sens.

Samedi 29 Avril 2017 :

Début de la seconde journée, j’ai un essai libre avant les deux qualifs, je vais donc voir si je valide les réglages de la veille. Direct je me sent mieux c’est incontestable, il reste encore à comprendre pourquoi je n’arrive pas à rentré aussi fort en courbe qu’en 2015.

L’heure des qualifs est la, je me sent super au taquet et je suis prête à essayer de donner plus en évitant de me péter la gueule bien sur. 😛

Je commence à me mettre dans le rythme et j’espère qu’un pilote plus rapide va me dépasser pour pouvoir m’accrocher à lui, je fais 1 tour lancé, 2 tours chrono et drapeau rouge ! Personne ne m’a doublé je suis un peu frustrée. Triple chute dans le même tour à 3 endroits différents, les pilotes vont bien mais je reste sur ma faim.

Seconde qualif, ce sera presque la même, 1 tour lancé, 3 tours chronos sans que personne ne me double, puis drapeau rouge ! 🙁 Au moins on pourra dire que j’ai fait mon chrono toute seule … 1’56’890 … je suis encore bien loin de mon 1’51 mais j’ai au moins bossé pour « gratter » 3 nouvelles secondes 🙁

Il me reste deux sessions dans l’après midi pour essayer de bosser encore sur cette impression de ne pas passer assez fort en courbe et de savoir le pourquoi du comment je passe moins fort.

Ce qui m’étonne le plus c’est que j’ai l’impression de freiner plus fort que en 2015, et après vérification, je freine plus fort. En effet la moto est plus puissante qu’en 2015 et je freine aux mêmes repères de freinage que en 2015, j’arrive donc plus vite et dois me freiner plus. Par contre l’énigme est, je me freine trop et du coup je passe moins vite OU il faut que j’arrive moins vite pour passer plus fort ? Mais pourquoi cette impression que la moto ne tourne pas.

J’ai envie de remettre la fourche comme l’an dernier c’est à dire remonter les tubes de fourche, mais mon mécano ne veux pas et il me maintient que j’ai fait ma saison 2015 plus la saison 2016 avec les tubes tel quel, mais j’ai vraiment un doute. J’ai l’impression que ce serait bénéfique, il me fait douter et me dit qu’il est sur que j’ai remonté les tubes que à partir de Magny Cours et Red Bull Ring. Mais bon il à l’air d’être sur de lui, je ne vais donc rien changer pour la course … à mon grand désespoir. 🙁

Dimanche 30 Avril 2017 :

Un petit essai libre du matin avant la course pour me mettre en jambe et c’est déjà l’heure de ma course. Je me suis qualifiée 7 ème au scratch et 5 ème féminine, mes objectifs seront d’essayer de conserver ma place et de me rapprocher de mon chrono de 1’51 …

Départ lancé ! premier virage je décide de prendre au frein Maria Pia une Italienne qui roule dans le même chrono que moi avec Ducati 899, elle à un passage en courbe tout simplement rapide et magnifique. Si j’ai envie de finir devant je n’ai qu’une solution malheureusement pour moi : les lignes droites. Je sais que de toute façon je vais tout reperdre en courbe vu que je me fais dessus dans chaque virage … 🙁

Je suis consciente que depuis ma chute et tant que je n’ai plus confiance en courbe je vais être une vraie pilote de ligne droite, va falloir faire avec …

Les tours s’enchaînent et Maria Pia ne me double pas par contre j’entends bien le moteur de sa Ducati, je sais donc quelle est toujours la. On remonte sur les derniers, je diminue un peu le rythme et Maria Pia en profite pour me passer … en courbe bien entendu. Son passage en courbe me laisse rêveuse, j’ai l’impression de me revoir en 2016. Coup de boost, je me dit de ne pas me laisser impressionner, je la redouble à l’accel.

J’en profite pour doubler Davide dans le triple droite de derrière à l’entrée de la première courbe celle a plus de 200 (purée je me suis impressionnée moi même). Bravo à lui car son passage en courbe est tout simplement exemplaire. Et merci à lui d’être venu me féliciter à la fin de la course et après la remise des prix, il me remonte le moral ! 🙂

Quelques virages plus loin, je me fait doubler au freinage par Raffaella : une tueuse au frein avec sa ZX10R ! Je la re dépose à l’accel, et elle me re taxe à l’exter à la même fin de cette ligne droite. Quand elle me double, je vois bien que l’entrée et le passage en courbe est exactement ce qui me manque et qu’il va falloir bosser, c’est vraiment fluide et propre, je suis admirative.

Fin de la course je finie presque à la même place 6ème au scratch 5ème féminine et malheureusement presque avec le même chrono 1’56’0 même si l y a eu du mieux. Quelle déception …

Bon maintenant au moins cette course m’a appris à repérer toutes les les difficultés que je rencontre suite à ma chute :

Freinage : le mordant c’est bien, mais relâcher les freins plus tôt c’est mieux.
L’entrée et le passage en courbe : vu que j’ai toujours du mal à plonger, il va falloir rentrer plus fort

les points positifs c’est la sortie de courbe (aucune peur d’accélérer) et les lignes droites.

Bien sur une fois rentrée à la maison, je suis allée vérifier cette histoire de fourche, vous vous souvenez quand mon mécano me soutenai que j’ai fait la saison 2015 et presque toute la saison 2016 avec les tubes tel quel … vous voulez connaitre la nouvelle ? c’est moi qui avait raison mes tubes de fourche etaient plus haut et cela dès ma première course de 2015 ! 🙂 En fait je roule depuis deux courses avec une configuration que je ne connais pas et on me soutien mordicus du contraire, je ne suis donc pas folle 😛

Bien sur si je remonte mes tubes, ca ne va surement pas enlever l’appréhension que j’ai de rentrer en courbe, mais ça peut peut être (j’ai bien dit peu être) me permettre de reprendre un peu confiance en moi. A tester à la prochaine course donc (si mon mécano me laisse le choix). 🙂

Un grand merci à toutes les personnes qui me soutiennent, mes très nombreux donateurs particuliers, à mes fans qui me suivent sur Facebook (merci pour vos messages, vos likes, vos partages), et surtout à mes nombreux sponsors qui font l’honneur de miser sur moi en cette saison 2017 :

Katy Calmon Racing Team – Arai – YAMAHA Leborgn – Rehm Race Days – Les Bon Plans Arnaud – Snap Shot – One Gamers – Nano Eco – Flogarty – Créatitude360 – Bijouterie Marco – World Speed Record – Illico Perso – Carbon’Auto – Passion Peinture 91 – Gayet Transports Express – La Centrale Foncière – Legend Edition

Adrien GIROT, Alain ANGOT, Alexandre BOUDIER DUCLOY, Anthony BERNY, Aurélie BELLAMY, Barbara TILLIER, Béatrice GIRARD, Béatrice ROGER, Bruno AUZONE, Bruno LE BORGNE, Catherine DELOCHE, Cédric PY, Céline JAMES, Chris HAN, Christelle DESJARDINS, Christelle & Christophe CARATTO, Christophe BRACELLI, Christophe LAMBORELLE, Christophe PASCAREL, Claire GHEVAERT, Clarisse & Francky STRIBY, Claude LEPOLARD, Claude VANDERMOETEN, Corinne POUTEAU DAVID, Daniel JOUBLIN, Daniel PELERIN, David DORGANS, David MANZANO, David MARIE, David PIMONT, Désirée DUR, Didier GUESPIN, Didier TRICOCHE, Dimitri PIVERT, Eric JUNG, Eric LEBOURG, Eric MARCHAND, Eric ROYER, Fabienne DIDIER, Fabrice BESSON, Franck BAUSELA, Franck HUBELL BOURDEAU, Franck MERCERON, Gaetan FOURNIER, Gaetan ROLLAND, Gontran AUBRIL, Grib VIATCHESLAV, Guy CAILLOL, Guy VASSEUR, Henri FERRER, Isablelle CALMON PARLA, Jacky DONETTI, Jean CHARLIER, Jean-Christophe RITTER, Jean-Claude HINGRE, Jean-Claude MOYA, Jean-Jacques KENNIS, Jean-Luc HILLAIRET, Jean-Marc JAMMES, Jérémie FRANSE, Jérôme JINGUENAUD, Jérôme NARBEY, José AMORIM GONCALVES, José DUCROT, Julie ALLAIN, Julien VERNHET, Laurent BERARD, Laurent LAVIS, Laurent RENAULT, Laurent ROSSET, Laurent ROTH, Linda POULIOT, Loïc GUERRIAU, Loïc LEBOURG, Ludovic BOURDON, Ludovic PALLANT, Marc HINTZY, Marcel FRESON, Marcel JEULAND, Marie-Hélène VIOLET, Martial BARILLET, Martine BOISNE, Michèle TARDY, Nathalie DELLA CROCE, Nicolas GAILLACO, Nicolas JONNEAUX, Olivier BELLEM, Olivier BLUTEAU, Olivier CUSSET, Olivier GUELAI, Paolo PIZZO, Pascal BROUTE, Pascal GIRY, Pascal ROCHE, Patricia SORIAT, Patrick NAPOLEONI, Philippe BERTHET, Philippe BUCQUET, Philippe RONVAUX, Philippe SANCHEZ, Philippe WANTIEZ, Pierre HAYNAU, Rémy COCHET-TERRASSON, Rémy, Mya, Bérénice HONORATO, Rémy TOURRET, Robert CHOUZENOUX, Rose GABAUD, Samantha DE BOISSIERE, Samuel BOISNE, Sébastien GATTOLLIAT, Sébastien VEILLON, Serge BOUCTOT, Sophie HERBIN, Sophie MIDENA, Sophie VANCAYSEELE, Stef LACASE, Stef-Will WALLAS, Stéphane DEREDEC, Sylvain DROUIN, Thierry BERTHOU, Thierry VIVIANT, Thibault CHMIELOWIEC, Vincent BOURBON, Vincent DEHUY, Virginie & Pauline BEYSSIER, Yoann CHASSAGNE, Yohan COUSIN

Vous pouvez vous aussi m’aider dans ma saison 2017 et faire un don ou acheter des stickers dans la boutique : La boutique Katy CALMON

10 commentaires :

maurice6 mai 2017 at 19 h 05 minRépondre

quel beau cr j espere que ton mecano te laissera regler la fourche comme tu en a envie

lafaucheuse6 mai 2017 at 19 h 10 minRépondre

Merci beaucoup Maurice, j’espère aussi pouvoir modifier la fourche à la prochaine course.

Philippe WANTIEZ6 mai 2017 at 19 h 14 minRépondre

T’inquietes pas, il faut positiver. Et fourche remise ça sera à Donf… Bisouxxx cocotte

lafaucheuse6 mai 2017 at 19 h 23 minRépondre

C’est gentil Philippe, merci beaucoup. Le bras de fer avec le mécano n’est pas encore fini j’ai l’impression. Pleins de gros bisous.

Cédric Py6 mai 2017 at 19 h 35 minRépondre

Salut Katy, félicitations pour ton résultats, c’est sûr que si tu as depuis le début de saison des tubes différents cela modifie la position et aussi les repères et cela peut posez problème si ont est pas complètement à l’aise sur nos moto, j’espère que ton mécano sera ok pour remettre les autres, je suis sûr que ça peut faire une différence, même si il n’y a pas que ça mais c’est déjà un bon point d’avoir identifié ( peut-être ) un des problèmes qui pourrait te gêner. De tout cœur derrière toi pour là suite Katy, c’est un plaisir de te suivre et de te lire 🙂

lafaucheuse6 mai 2017 at 19 h 46 minRépondre

Coucou Cédric, je te remercie pour ton message. Les tubes sont les mêmes par contre la position n’est pas la même. J’avais les tubes plus remonté. Maintenant l’énigme va être de voir si ont remet la fourche comme en 2016, ce sera pareil ou si il y aura du mieux. Mais bon sans tester le doute est vraiment présent dans ma tête 🙁 Pourvu que la négociation avec le mécano à la prochaine course ne soit pas trop compliquée … croise les doigts. Encore merci de me soutenir et c’est pour moi aussi un réel plaisir de te lire.

Christian6 mai 2017 at 20 h 06 minRépondre

Bonsoir,
Super CR, te laisse pas bouffer par tes appréhensions, plus facile à dire quà faire mais à coeur vaillant rien n’est impossible.
De tout coeur avec toi…

lafaucheuse6 mai 2017 at 20 h 25 minRépondre

Coucou Christian, merci à toi pour ton message ! C’est clair que les appréhensions sont toujours la mais j’essaie de les surmonter du mieux possible. Encore merci pour ton soutien qui m’aide à aller de l’avant.

Alain alotre6 mai 2017 at 21 h 51 minRépondre

Bonsoir cathy
J’ai lu que tu avait des soucis d’entrée en courbe pour ça il faut travailler sur toi car tu as toujours ce mauvais rappel de la chute mais à force de rouler tu vas forcément oublier a un moment car quand tu vas être prise dans le feu de l’action tu n’y pensera pas et tu vas cramer le chrono quand au demi guidon les court c’est bien car si tu place tes mains assez bas sur le guidon tu pourras bien orienter le haut du corps et aussi relever plus vite la moto et même avec des petits bras ça fonctionne en tous cas je te soutien fort car tu es une sacré teigneuse et ça je kif tu es la meilleure gazzzzzz

lafaucheuse7 mai 2017 at 10 h 38 minRépondre

Coucou Alain, merci pour ton très joli message. C’est clair que à chaque courbe j’ai l’impression que je vais chuter, j’ai l’impression aussi que je n’arrive pas à rentrer aussi fort (c’est pour cette raison que j’ai envie de remettre la fourche comme en 2015/2016). En tout cas les demi guidon plus court c’est vraiment la bonne solution, c’est le jour et la nuit, j’arrive à me déverrouiller un peu le haut du corps. Des demi-guidon trop long et trop loin ce n’était pas la bonne option pour moi. En tout cas je suis très heureuse d’avoir retrouver mes demi guidon d’origine. Encore merci pour ton message qui me touche. Des gros bisous et GAZZZ !!!

Menu